Décès de la première ministre dans l’histoire de la Tunisie, Fethia Mzali

La première femme ministre dans l’histoire de la Tunisie, Fethia Mzali est décédée lundi 12 février 2018 à l’âge de 91 ans. 

Fethia Mokhtar Mzali, veuve de l’ancien Premier ministre, Mohamed Mzali et mère de six enfants, a été l’une des deux premières femmes en Tunisie à occuper un poste de ministre en étant nommée en 1983 à la tête du ministère de la Famille et de la Promotion de la femme. Décédée lundi, la défunte sera inhumée ce mardi 13 février 2018 après la prière d’Al Asr, au cimetière de Sidi El Mezri à Monastir, où avait été inhumé son époux Mohamed Mzali.

Décès de la première ministre dans l’histoire de la Tunisie, Fethia Mzali-1
Fethia Mzali assiste à l’inauguration de la Place Olympique Mohamed Mzali, le 04 juin 2016

Connue pour son militantisme, Fethia Mokhtar Mzali a été l’une des fondatrices de l’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT) dont elle sera la présidente de 1973 à 1986. Elle contribuera également à la création de l’Association Tunisienne du Planning Familial (ATPF) en 1968.

Née le 6 avril 1927 à Tunis et originaire de la ville de Ras Djebel, à Bizerte, Fethia a été la première tunisienne titulaire d’une licence de philosophie en 1952. Entre 1950 et 1970, elle occupe le poste de professeur à l’École normale des jeunes filles de Tunis. En 1957, elle exerce en parallèle la fonction de directrice de l’école, puis devient inspectrice de l’enseignement primaire. Elle fera partie de la commission nationale pour l’éducation chargée de réviser le système éducatif dix ans après la réforme amorcée par Mahmoud Messadi. En 1974, elle intègre le comité central du Parti socialiste destourien, puis est nommée membre du comité central, l’organe dirigeant du parti, en 1979. En parallèle, elle est élue en 1974, 1979 et 1981 à la Chambre des députés et y exerce la fonction de vice-présidente.

Décès de la première ministre dans l’histoire de la Tunisie, Fethia Mzali-1
Fethia Mzali, ministre de la Famille et de la Promotion de la femme en 1983

Désignée ministre en 1983 pour prendre la tête d’un nouveau ministère, le ministère de la Famille et de la Promotion de la femme, elle devient ainsi l’une des deux premières femmes en Tunisie à occuper un poste de ministre. Cette désignation a lieu au moment où son époux, Mohamed Mzali, était Premier ministre.
Elle continuera à occuper ce poste jusqu’à sa destitution en juin 1986 et la suppression du ministère, qui suivit le limogeage de son mari et son propre limogeage du Comité central du parti au pouvoir.

Paix à son âme.

 Gossip d’Aktu: Fethia Mokhtar et Mohamed Mzali s’étaient connus sur les bancs de la Sorbonne à la fin des années 40 où ils préparaient une licence de philosophie. « Le jeune Mohamed Mzali… lui demande un jour (vers 1948, sur les bancs de La Sorbonne) ce qu’elle compte faire une fois terminées ses études. Elle repond: la Révolution! ».

 

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici