Voyages Et Voyageurs

Jordanie : Les 5 destinations préférées des voyageurs

Jordanie : Les 5 destinations préférées des voyageurs
Jordanie : Les 5 destinations préférées des voyageurs

Jordanie : Les 5 destinations préférées des voyageurs

La Jordanie, un petit pays qui a tout d’un grand! C’est un havre de paix au Moyen-Orient, coincé entre la Syrie, l’Irak, l’Arabie Saoudite, Israël et l’Égypte. Le contexte géopolitique régional l’épargne du tourisme de masse. Il n’est pas rare d’y croiser des voyageurs solitaires, hommes et femmes, des jeunes couples et des bandes de copines, le guide du Routard sous le bras en train de découvrir ce royaume. Découvrez avec Aktumag, les cinq destinations  préférées des voyageurs en Jordanie.

Pétra, une des sept merveilles du monde

Jordanie : Les 5 destinations préférées des voyageurs -Petra
Le monastère Al-Deir à Petra

Classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO, Petra est l’une des Sept Merveilles du monde. Vaste ville taillée dans la pierre par les Nabatéens, peuple arable qui vécut il y a plus de 2000 ans, Petra est à la hauteur de cette légende. Pour y accéder, il faut emprunter le siq, l’entrée principale de Petra, une gorge étroite de plus d’un km bordée par de hautes falaises sculptées par l’homme et la nature. Un vrai chemin initiatique… au bout duquel on débouche sur Al-Khazneh, le trésor de Pétra, majestueux tombeau à la façade mondialement connue. On l’appelle le trésor, car d’après la légende, un pharaon aurait caché ses richesses dans l’urne en pierre qui surplombe la rotonde, au niveau supérieur. Il faut au minimum une journée entière pour découvrir le site de Petra, qui ne se réduit pas, loin s’en faut, à Al-Khazneh. La balade au hasard des tombeaux nichés dans les falaises de pierre rose et des temples disséminés est exceptionnelle! Il faut garder ensuite de l’énergie pour gravir les 800 marches qui mènent au spectaculaire monastère Al-Deir, aussi beau que le trésor, l’affluence touristique en moins, beaucoup n’ayant pas le temps ou le courage de monter jusque là.

 La mer Morte, unique phénomène géologico-chimique

Jordanie : Les 5 destinations préférées des voyageurs - Mer Morte
Vue sur la Mer Morte à deux pas de l’entrée du Canyoning Wadi Mujib

La mer Morte, c’est l’endroit le plus bas du monde… A 400 mètres sous le niveau de la mer, 417 m exactement en son point le plus bas! Depuis les rives de Jordanie, c’est la Palestine qu’on aperçoit en face avec la Cisjordanie, et même les tours de Jérusalem qu’on peut distinguer en haut des montagnes.

L’eau de la mer Morte est dix fois plus salée que l’eau de mer, et riche en chlorure de magnésium, sodium, potassium, iode et bromure… S’y baigner est une expérience quasi métaphysique. On a vraiment l’impression d’avoir une sorte de bouée autour du bassin. C’est même difficile d’y plonger ses épaules pour s’immerger entièrement. On peut vraiment se baigner en lisant tranquillement un bouquin.  Par contre, il est difficile d’y rester longtemps également. Il est en outre très agréable de se laisser couvrir de boue dans un des resorts longeant la plage, rendant la peau si douce. Ce phénomène géologico-chimique est unique au monde.

 Amman et Jerash, joyaux antiques

Le forum de Jerash avec sa place ovale entourée de colonnes
Le forum de Jerash avec sa place ovale entourée de colonnes

Amman, ville embouteillée sur ses sept collines, n’est pas seulement le point de départ et d’arrivée. L’antique Philadelphia recèle une pépite archéologique. La citadelle surplombant la ville basse abrite le temple d’Hercule d’où la vue embrasse le vertigineux théâtre romain. Mais les amoureux des vieilles pierres lui préfèrent Jerash, située à 50km au nord d’Amman.

Jerash est l’une des cités romaines les mieux préservées du monde. La ville a connu son âge d’or entre le Ier et le IIIe siècle de notre ère. On y entre en passant sous l’arc d’Hadrien.  Juste après, on tombe sur l’hippodrome, où avaient lieu les mythiques courses de chars et combats de gladiateurs. Suivent les théâtres, magnifiquement restaurés pour accueillir, chaque été, le festival de Jerash, puis le temple de Zeus, le forum avec sa place ovale cernée de colonnes…

Le désert du Wadi Rum, une « cathédrale à ciel ouvert »

Le somptueux désert du Wadi Rum avec ses roches sculptées par l’eau et le vent
Le somptueux désert du Wadi Rum avec ses roches sculptées par l’eau et le vent

À deux heures au sud de Pétra s’étire une immensité de sables roussis et toute hérissée de monts stratifiés de couleurs purpurine, brune et crème. Décrit comme une « cathédrale à ciel ouvert » par Lawrence d’Arabie, qui participa ici-même à la révolte arabe contre l’empire Ottoman en 1917, le Wadi Rum est un des plus beaux déserts du monde. Ses paysages de falaises de grès rouge et de dunes de sable ont été rendus célèbres par le très beau film Lawrence d’Arabie. En vrai, c’est encore plus beau. Les roches ont été patiemment sculptées par l’eau et le vent. Le sable prend mille teintes différentes, de l’or au rouge. Quelques tapis de végétation dans des oasis illuminent de vert le paysage. Toutes les teintes varient selon l’heure du jour. On y dort. Pour voir le soleil couchant iriser le ciel dans l’horizon infini. Partager le repas bédouin cuit dans le sable. Éprouver la chaleur du feu dans le froid de la nuit et plonger son regard dans la voûte étoilée pour voir la voie lactée. Ressentir l’immensité, le silence.

Aqaba, la mer Rouge et ses jardins de corail

Fonds de coraux près d’Aqaba
Fonds de coraux près d’Aqaba

La mer Rouge, à Aqaba, à l’extrême sud du pays, est parmi les plus beaux sites de plongée et snorkeling du monde, avec des jardins de corail d’une exceptionnelle richesse. La vision de la ville moderne 20 minutes seulement après avoir quitté les sables du Wadi Rum est un choc un peu rude. Mais la perspective de plonger dans la mer Rouge qui baigne la cité balnéaire réconforte. Il faut dépasser la ville, rouler encore une dizaine de kilomètres le long de la côte en direction de la frontière saoudienne, jusqu’à Tala Bay où se concentrent hôtels de standing et clubs de plongée. Les fonds d’ici recèlent des coraux et des poissons multicolores. Pas besoin d’avoir de niveau pour observer le labre Napoléon, la girelle arc-en-ciel, les poissons-papillons, clowns, perroquets ou coffres batifoler en multitude dans l’eau turquoise ébouriffée de coraux et gorgones, bercés mollement par le faible courant.

Avis d’Aktu : Ces cinq sites donnent une bonne trame pour un voyage d’une semaine en Jordanie. Avec un peu plus de temps dans le pays, ça vaut le coup aussi de découvrir les sources chaudes de Ma’in, près de la mer Morte, la réserve du Wadi Mujib avec son trek aquatique dans les canyons, et le château de Karak, une ancienne forteresse des croisés. Ce n’est pas un pays très facile à découvrir en voyageur indépendant.

A propos de l'auteur

admin

kakakzzakfùlùlflajf

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aktumag.com

  • 667887adaktumag4.png
  • 459758adaktumag2.png
  • 301312adaktumag1.png
  • 762793adaktumag3.png